Avoir des locataires quel que soit le climat économique : le principe clé à connaître

trouver un locataires pendant la criseVous êtes conscient qu’un climat économique défavorable peut avoir un impact non négligeable sur vos revenus locatifs saisonniers ?

Vous faites de la location saisonnière depuis plusieurs années, et avec la crise vous avez l’impression que trouver des locataires est plus difficile qu’auparavant ?

Ou plus simplement, vous appréhendez une prochaine crise qui pourrait toucher le pays, et l’impact que celle-ci pourrait avoir sur votre activité de loueur en saisonnier ?

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir un principe clé qui va vous permettre de dormir sur vos deux oreilles.

C’est tellement plus agréable quand on peut se concentrer sur la manière d’améliorer son business de loueur en saisonnier plutôt que sur les dangers qu’il encourt.

On se concentre sur des choses positives, des choses qui peuvent vraiment nous permettre de progresser et de sortir du lot.

Vous pensez peut-être que pour avoir des locataires à chaque saison, quel que soit le climat économique, il suffit simplement d’avoir la meilleure location… ?
Ou le meilleur service client… ?
Ou être premier sur votre site d’annonces préféré… ?

Vous n’êtes pas le seul à penser ça.

Et vous savez quoi ? Ça peut aider.

Mais en temps de crise, ce n’est pas ce qui fera vraiment la différence. (à moins d’être le meilleur des meilleurs, mais là je vous souhaite du courage… et de la chance).

Pour prospérer en temps de crise, il y a mieux :

Il y a plus simple, et beaucoup plus rentable.

Visualisez deux propriétaires :

Jean et Michel. Chacun d’entre eux loue un appartement à Nice, de qualité équivalente.

Jean concentre sa communication exclusivement sur son site d’annonces français préféré (par exemple Abritel, ou Homelidays).

Michel, lui, communique sur le même site d’annonces que Jean, mais aussi sur un site d’annonces russe, un site d’annonces chinois et un site d’annonces américain.

À votre avis, lequel des deux, Jean ou Michel, pourra dormir sur ces deux oreilles les semaines, les mois et même les années qui vont suivre ?

En cas de crise majeure en France qui contraindra les français à restreindre considérablement leur budget vacances, que se passera t-il pour Jean ? Et pour Michel ?

Jean éprouvera plus de difficultés pour louer son bien.

Il pourra subir des semaines de vacances locatives répétées, ce qui pèsera sur ses revenus. Et s’il a eu recours à un crédit pour financer son acquisition, la situation pourrait devenir dramatique

Alors que Michel, plus malin, aura pris soin de baser sa communication non seulement sur des canaux de son pays, mais aussi sur des canaux étrangers. Sur des canaux dont l’économie n’est pas complètement liée à celle de son pays.

Et de préférence des pays dans lesquels on trouve des gens qui ont les moyens de venir séjourner dans sa location.

C’est ce qu’on appelle le principe de la diversification

C’est un principe bien connu en économie.

Un principe qui consiste à diversifier ses ressources.

C’est-à-dire à ne pas avoir tous ses actifs en liquidité. Mais avoir en plus de ça de l’or, des actions, des obligations, etc… De manière à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier :

Si la devise du pays vient à chuter dangereusement, il nous reste de l’or qui lui aura maintenu sa valeur initiale, il nous reste des actions, des obligations… Bref, on n’est pas ruiné. On peut même s’être enrichi.

Et en locatif saisonnier, c’est le même principe. Une crise en France ne signifie pas une crise en Chine.

Vous l’avez compris : ne pas avoir tous ses clients issus d’un seul et même pays vous permet d’assurer la pérennité de votre activité de loueur en saisonnier.

Si vous n’avez basé votre communication que sur un seul pays, en cas de pépin ou de crise dans ce pays, vous risquez de perdre 90% de votre clientèle.

Si vous êtes propriétaire d’une petite maison à côté de la Grèce et que quasiment 100% de vos locataires sont des Grecs, vous avez dû observer un vide complet quand la crise a émergé.

D’où l’importance de diversifier votre communication :

Faites-en sorte d’être présent sur plusieurs sites d’annonces étrangers.

C’est d’autant plus important que la France – première destination touristique mondiale – accueillent chaque année un nombre croissant de touristes étrangers.

touristes étrangers en france avoir plus de locataires

Vous ne parlez que français et vous ignorez comment vous y prendre pour communiquer sur un site d’annonces étranger ?

Commencez par faire traduire votre annonce par un traducteur ou une traductrice.

Et pour la communication avec un futur locataire, utilisez l’anglais (si vous le parlez) ou bien Google Traduction (qui s’est bien amélioré depuis quelques années).

Et si vous avez du temps, pourquoi pas ne pas apprendre quelques langues étrangères ? Ou au moins quelques bases et quelques mots qui reviennent tout le temps ?

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top