Propriétaire ? 6 erreurs fatales à ne pas commettre en location saisonnière

proprietaires erreurs location de vacancesIl y a des erreurs que commettent la plupart des particuliers qui se lancent dans la location saisonnière.

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir les 6 erreurs les plus dangereuses que vous pourriez commettre en tant que loueur débutant.

Ces erreurs peuvent vous être fatales. C’est pourquoi vous devez les éviter à tout prix.

Car peut-être que vous aussi vous vous lancez dans la location saisonnière. Et peut-être que vous vous sentez un peu perdu.

Vous souhaitez sûrement réaliser une progression rapide dans votre secteur. Mais surtout éviter de vous planter comme certains l’ont fait.

Vous aimeriez rentabiliser votre investissement le plus rapidement possible. Et surtout éviter de perdre de l’argent inutilement.

C’est donc à juste titre que vous souhaitez éviter les pièges classiques dans lesquels tombent beaucoup de nouveaux loueurs.

Et surtout éviter de commettre des erreurs qui pourraient vous être fatales et vous faire perdre un temps précieux. Des erreurs qui pourraient par exemple vous faire louper une saison…

Voici sans plus attendre 6 erreurs qui peuvent vous coûter cher :

1. Vous plaindre

De nombreux propriétaires passent leur temps à se plaindre sur les forums et les réseaux sociaux à propos des politiques arbitraires pratiquées par les sites d’annonce, ou à propos de locataires désagréables, ou à propos d’autres trucs ennuyeux…

En y regardant de plus près, on se rend compte que c’est une perte de temps énorme.

Ces propriétaires pourraient employer leur temps à réaliser des choses bien plus profitables. Comme par exemple améliorer leur stratégie de marketing immobilier, leur site web ou bien tisser des partenariats.

Je sais qu’il est parfois tentant de se plaindre et que ça peut faire du bien. Mais ne tombez pas dans ce piège.

Employez votre temps pour faire des choses qui amélioreront vraiment votre business de loueur en saisonnier.

2. Faire des suppositions hâtives

C’est l’une des erreurs les plus communes chez les particuliers qui se lancent dans la location saisonnière.

« Mon produit est de qualité, mes prix sont corrects, je suis une personne géniale… Je vais en tirer des revenus élevés ! »

Certains particuliers pensent qu’ils n’ont qu’à acheter un bien immobilier dans une région touristique pour que des hordes de touristes viennent toquer à leur porte.

Malheureusement, ce n’est pas si simple.

Ne criez pas victoire trop tôt : ne pré-supposez pas que de chaque question découlera en réservation.

Ne pré-supposez pas que vos locataires sauront comment se rendre dans votre location.

Ne pré-supposez pas non plus qu’ils sauront comment faire fonctionner la connexion internet.

Ne pré-supposez rien. Ne tenez rien pour acquis.

Attendez-vous toujours au pire. Et bien sûr, vous pouvez toujours espérer le meilleur.

3. Considérer votre location saisonnière comme un passe-temps (et pas comme un business)

La location saisonnière, c’est tout un secteur d’activité.

Et comme dans la plupart des business, le client est roi. C’est donc de votre devoir de le traiter comme il le mérite, car il vous a fait confiance.

Pas besoin d’adopter la stratégie d’une grande organisation. Mais un minimum de professionnalisme, de stratégie, d’analyse, d’organisation et d’engagement sont de rigueur quand on fait de location saisonnière.

4. Vendre

N’essayez pas de vendre à tout prix. Car cela fera fuir vos potentiels locataires.

Vous n’aimeriez pas passer pour un vendeur de tapis ?

Si vous sentez parfois que vous en faites trop, chassez cette mentalité de vendeur qui peut se manifester aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.

Aidez plutôt vos potentiels locataires. Avec sincérité.

Ainsi, vous leur inspirerez réellement confiance et ils seront davantage attirés par votre location.

5. Vous laisser freiner par vos peurs

C’est une erreur commune à la plupart des business.

Et cette erreur est encore plus présente chez les loueurs en saisonniers et les entrepreneurs en général. Car ce sont des business où l’on évolue seul.

La plupart des loueurs débutants ont tendance à prendre peur quand il s’agit de blogger, de faire faire des photos professionnelles de leur location, d’utiliser des logiciels de réservation, etc… Ces choses, on peut se les approprier si on adopte la bonne attitude.

Quand c’est fait de manière intelligente, un risque calculé est toujours ce qui permet à un loueur en saisonnier débutant de passer à la vitesse supérieure.

6. Ne pas y prendre de plaisir

L’erreur la plus grave serait de ne pas prendre de plaisir dans votre activité de loueur en saisonnier.

Car si vous n’y prenez aucun plaisir, vous ne tiendrez pas longtemps. Vous en aurez vite assez.

Prenez du plaisir à rencontrer de nouveaux locataires ainsi que d’autres propriétaires.

En un mot : tombez amoureux de votre activité de loueur saisonnier !

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top