Oubliez l’optimisation avant d’avoir fait ceci :

Quand on cherche à faire évoluer son activité, il est important de mener un travail d’optimisation.

Optimisation de ses canaux d’acquisition de locataires, optimisation des taux de conversion, optimisation du processus de fidélisation, etc…

MAIS il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs en cherchant à optimiser avant d’avoir trouvé la bonne façon de faire.

Je m’explique :

Trop de personnes cherchent à optimiser des façons de faire qui ne sont pas les meilleures.

Elles ont trouvé une façon de faire qui leur apporte des résultats, mais ces résultats pourraient être encore meilleurs avec d’autres façons de faire, radicalement différentes.

Car avant de chercher à optimiser un processus en particulier, il faut s’assurer qu’il n’y a pas d’autres processus pouvant apporter des meilleurs résultats.

Pourquoi chercher à optimiser une charrette alors qu’on peut obtenir des meilleurs résultats avec une automobile, même pourrie ?

La charrette remplie son rôle, mais ce n’est pas cela qu’il faut s’arrêter de tester d’autres façons de faire. Comme une automobile par exemple.

Si l’on cherche à optimiser la première façon de faire qui nous permet d’obtenir des résultats, on risque fort de gaspiller son temps et son énergie.

L’optimisation, c’est important. Mais pas avant d’avoir tester différentes façons de faire radicalement différentes les unes des autres.

Ce n’est qu’après avoir testé des processus et des stratégies toutes plus différentes les unes que les autres que l’on peut en choisir une à optimiser.

L’optimisation, c’est ce qui vient à la fin.

C’est la cerise sur le gâteau.

Pourquoi chercher à optimiser son annonce sur un site d’annonces pourri ou sur un site d’annonces qui n’est visiblement pas le plus adapté à notre location meublée ?

Alors qu’il y a de nombreux autres sites à tester et qui pourraient potentiellement nous apporter davantage de locataires ?

Pourquoi chercher à optimiser notre communication pour tel ou tel type de clients alors qu’on peut essayer de communiquer notre offre à d’autres types de clients, potentiellement plus réceptifs ?

Quand on se lance trop tôt dans l’optimisation, on brûle les étapes : on s’enferme dans une quête d’optimisation qui nous empêche de tester des façons de faire potentiellement plus profitables et plus efficaces.

Alors ça ne veut pas dire qu’il ne faut jamais chercher à optimiser.

Simplement, il ne faut pas dépenser trop de temps et d’énergie dans l’optimisation quand on vient à peine de commencer et qu’on n’a pas encore eu l’occasion de tâter le terrain.

Si vous avez testé une multitude de façons de faire, vous pouvez vous pencher à fond sur l’optimisation, mais pas avant.

Ce conseil, il vaut aussi bien pour la recherche de locataires que pour la tarification. Il s’applique à tous les pans de votre activité.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top