Mettre son appartement en location saisonnière : 6 étapes indispensables

location saisonnière appartementComment louer son appartement en location saisonnière ?

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir 6 étapes indispensables pour mettre son appartement en location saisonnière avec succès.

C’est important que vous assimiliez bien ce qui va suivre car la plupart des choses qu’on trouve sur la mise en location de biens immobiliers ne traitent que d’éléments juridiques, administratifs.

Or il y a une autre dimension à prendre en compte, tout aussi importante, si ce n’est plus.

Les 6 étapes que vous allez découvrir juste en-dessous comportent des étapes préliminaires indispensables qui vont vous permettre de vous assurer que vous pourrez trouver des locataires.

Car si vous souhaitez mettre votre appartement en location saisonnière, c’est bien pour y loger des locataires qui vous paieront un loyer mensuel. Il vaut mieux éviter une situation de vacance locative.

C’est pourquoi vous devez faire en sorte de suivre soigneusement les trois premières étapes.

C’est parti :

1. Tester le marché

La première chose à faire quand vous voulez mettre un appartement en location, c’est de tester le marché.

C’est essentiel car cela va vous permettre de savoir quelle est votre cible. Allez-vous plutôt louer à des étudiants ? À des hommes d’affaires ? À des familles avec des enfants ? Etc…

Et connaître votre cible va vous permettre de savoir de quelle manière aménager votre appartement.

Il existe une technique simple pour tester votre marché :

Mettre une fausse annonce pour voir quelle catégorie de personnes y réagit.

Concrètement, il suffit de vous rendre sur un site de petites annonces comme LeBonCoin, de poster une annonce avec quelques photos de votre appartement (de préférence neutres pour ne pas introduire un biais dû à une décoration déjà présente), et attendre de recevoir les messages de potentiels locataires.

2. Aménager votre appartement

Une fois que vous connaissez votre coeur de cible, vous allez pouvoir aménager votre appartement en conséquent.

Patricia nous donne les points essentiels dans cette courte vidéo :

Donc résumons :

  • Choisir un style contemporrain, actuel auquel on peut ajouter des objets vintage, design ou même baroques
  • Éviter les total look et les intérieurs trop chargés
  • Adapter la déco à la situation géographique
  • Couleurs plutôt sobres, auxquelles on ajoute quelques touches de couleurs vives
  • Meubles fonctionnels et pas trop fragiles
  • Ne pas surcharger la décoration
  • Équipement : internet

3. Propager votre offre de location

Une fois votre appartement aménagé et décoré en fonction de votre cible de locataires, vous allez pouvoir communiquer votre offre de location. Afin d’attirer des locataires.

Les sites d’annonces sont bien pour commencer. Car ils jouissent d’une forte audience de locataires potentiels.

Mais sur le long terme, vous devrez vous concentrer davantage sur votre site web personnel de votre location. Car vous assurerez le développement de votre activité de loueur en saisonnier sur le long terme :

On n’est jamais à l’abris des aléas des sites d’annonces : changement de politique, hausse tarifaire, faillite…

Avec un site web de qualité que vous aurez rendu visible sur les moteurs de recherche, vous bénéficiez d’un deuxième canal de communication, mais surtout d’une indépendance dans la mesure où vous ne mettez pas tous vos yeux dans le même panier.

4. Contrat de location saisonnière

Une fois le locataire trouvé, vous allez devoir lui faire signer un bail (un contrat de location saisonnière).

Un modèle de contrat est disponible sur cette page :

http://loueur-efficace.com/contrat-de-location-saisonniere.html

5. Réservation et caution

Pour éviter les mauvaises surprises, il est d’usage de demander le versement d’une partie du loyer (un acompte) jusqu’à six mois avant le séjour.

Il est aussi recommandé de prévoir le versement d’un dépôt de garantie (qui n’excède pas 25% du prix de la location) que vous restituerez au locataire après son séjour dans votre logement si ce-dernier n’a pas subit de dégâts.

6. Etat des lieux

Dès l’entrée dans la location, le locataire doit régler le solde de la location et verser le dépôt de garantie prévu au contrat.

C’est à ce même moment que vous devez établir un état des lieux du logement : inventaire du mobilier et des ustensiles mis à sa disposition.

La lois n’oblige pas l’établissement de l’état des lieux, mais il est fortement recommandé. Car en cas de détérioration, si l’état des lieux  n’a pas été établi le locataire pourra toujours nier.

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top