Le problème de la location saisonnière ?

L’immobilier saisonnier permet de gagner beaucoup d’argent, mais présente un inconvénient qui pèse sur sa rentabilité.

Si vous faites de la location saisonnière, cet inconvénient fait peut-être que vous avez des revenus locatifs bien en-deçà de ce qu’ils pourraient être.

Cet inconvénient est propre à la location saisonnière, et nous allons voir ensemble comment le pallier.

Peut-être qu’à l’heure où vous lisez ces lignes, vous avez un bien immobilier que vous louez en saisonnier

Ça peut être une villa (ou un appartement) que vous louez durant l’été sur la côté d’Azur, un chalet que vous louez pendant l’hiver dans une station de ski dans les Alpes, un gîte en Bretagne que vous louez en été, etc…

Cette location saisonnière vous permet d’encaisser des revenus locatifs au cours d’une certaine période de l’année :  en haute saison.

Jusque là tout va bien.

Maintenant, qu’en est-il du reste de l’année ?

Qu’en est-il de la période qu’on pourrait considérer comme la basse saison ?

Avez-vous des rentrées d’argent au cours de cette période ?

Ou bien observez-vous de manière fataliste les semaines de vacances locatives qui s’enchainent ?

Malheureusement, la plupart des propriétaires se contentent de subir la basse saison.

Sans rien tenter pour mettre à profit leur location au cours de cette période.

Et on ne peut pas leur en vouloir : c’est naturel.

On se dit naturellement que personne ne viendra séjourner dans notre région hors saison. Et rien que le fait d’observer les autres loueurs en saisonnier nous confortent dans cette croyance.

La basse saison semble être une période complètement morte où absolument personne n’est intéressé pour venir passer quelque temps dans la région.

Or, cette croyance n’est justement qu’une… croyance.
Et plus précisément une croyance limitante.

Une barrière psychologique qu’on s’impose à soi-même et qui fait qu’on ne va même pas tenter quelque chose pour essayer de débloquer la situation.

Car ce n’est pas parce qu’une région connait un pic de visites lors d’une saison particulière qu’elle n’attire pas les voyageurs durant les autres saisons.

En raison de diverses contraintes, il arrive que certains voyageurs ne peuvent venir au cours de la haute saison et décident donc de venir en basse saison.

Il arrive aussi que certains voyageurs soient attirés par votre région pour ce qu’elle a à offrir hors saison plutôt que ce qu’elle a à offrir en haute saison.

Il arrive aussi que certains voyageurs décident de voyager hors saison pour bénéficier de tarifs plus avantageux.

Bref, il y a tout un tas de raisons pour lesquelles des voyageurs pourraient venir séjourner chez vous hors saison.

C’est pourquoi il est crucial de savoir comment capter ces locataires potentiels et les amener à réserver chez vous, et pas ailleurs.

Et pour ce faire, il y a quelques actions concrètes à mettre en place ainsi que quelques modifications à apporter à votre communication.

Je parle de tout ça dans cet article du blog.

Je vous y présente mes techniques et mes stratégies pour louer autant en basse saison qu’en haute saison.

Vous allez voir que c’est souvent plus facile qu’on ne le pense.
D’autant plus que la concurrence est quasi inexistante à ces périodes de l’année, étant donné que la plupart des propriétaires n’essaient même pas d’attirer des locataires au cours de cette période.

Alors ça vaut le coup d’y jeter un œil et de commencer à adapter votre communication rapidement, afin de rafler la mise en basse saison tant qu’aucun autre propriétaire ne cherche à attirer des locataires en cette période.

Car le problème de la location saisonnière, c’est justement que c’est saisonnier.

Le problème, c’est qu’on génère des revenus seulement au cours d’une partie de l’année. Et que le reste de l’année, c’est le néant.

En fait, j’aurais pu intituler cet article « Le problème des loueurs en saisonnier ».

Car il n’appartient qu’aux loueurs en saisonnier de garder l’esprit ouvert en n’écartant pas les possibilités qu’offrent la basse saison.

Il n’appartient qu’aux loueurs en saisonnier de ne pas se reposer sur leurs acquis.

Il n’appartient qu’aux loueurs en saisonnier de ne pas adopter une attitude fataliste qui consiste à dire que de toute manière personne ne viendra visiter la région hors saison.

Car dans la plupart des cas, c’est faux.

On peut toujours trouver des voyageurs qui seront ravis de venir séjourner chez nous hors saison.

La clé, c’est de savoir comment les trouver et comment les attirer.

Et je vous explique comment dans cet article.

C’est de cette façon que vous décuplerez vos revenus locatifs et que vous vous élevez au-dessus de la masse des propriétaires qui attendent que ça se passe.

Plein de succès,

Axel


Enregistrer

Enregistrer

Top