La meilleure façon de faire décoller votre business de loueur saisonnier ?

gagner plus d'argent avec sa location saisonnièrePour faire décoller un business de location saisonnière, il y a une chose à comprendre.

Si vous luttez pour générer toujours plus de réservations et optimiser toujours au maximum votre taux d’occupation, alors la première chose que vous devriez faire, c’est de vous construire votre liste de locataires

…En capturant systématiquement les adresses email de vos présents et anciens locataires.

Souvent, quand on débute dans la location saisonnière, on se dit que ce n’est pas la peine de s’embêter à capturer et entretenir une liste d’adresses email d’anciens locataires.

On est impatient. On ne s’intéresse qu’à ce qui pourrait nous rapporter de l’argent maintenant tout de suite.

On veut que les gens voient notre location tout de suite et pas plus tard.

On ne s’intéresse qu’au court terme. Et on met de côté le long terme. Grave erreur…

L’investissement locatif saisonnier est pourtant un investissement destiné à rapporter sur le long terme

Quand on investit dans un bien immobilier pour faire de la location saisonnière, s’attend-t-on à ce que le retour sur investissement se fasse dès les premiers jours ? Ou dès les premières semaines ?

L’erreur la plus grave que vous pourriez commettre en tant que propriétaire serait de ne pas cultiver une liste d’anciens locataires avec lesquels rester en contact.

Chaque année qui passe sans entretenir un contact régulier avec vos anciens locataires, ce n’est autre que de l’argent jeté par les fenêtres.

Car vous perdez bel et bien de l’argent et ne sécurisant pas votre capital d’anciens locataires. Ces locataires que vous avez parfois acquis difficilement.

Pour entretenir un contact régulier avec des anciens locataires, certains pensent tout de suite aux réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google +, etc…

Or, il y a mieux. Beaucoup mieux :

L’email

Certains vous diront probablement le contraire. Parce qu’ils ont adopté cette méthode et ont la flemme de tester autre chose.

Mais si vous creusez un peu, vous verrez que leur stratégie qui repose sur les réseaux sociaux ne leur rapporte quasiment rien. Quasiment rien comparé à une même stratégie reposant sur un autre canal : l’email.

La vérité, c’est que l’email marketing n’a rien à voir avec celui sur les réseaux sociaux. Il les surpasse de très loin.

La raison est simple : ces anciens locataires qui se trouvent sur votre liste vous connaissent déjà et vous font déjà confiance.

Et si vous comparez le nombre d’emails que ces anciens locataires reçoivent chaque jour (peut-être 50 ? 100 tout au plus ?) au nombre de mises à jour Twitter/Facebook auxquels ils sont tous les jours exposés (peut-être 5000 ?), il devient évident lequel de ces canaux est le plus susceptible de générer des réservations.

D’autant plus que sur les réseaux sociaux, les gens ne sont là que pour se divertir. L’état d’esprit y est totalement différent que quand on consulte ses emails.

Vous êtes probablement en train de vous dire que construire une liste ne doit pas être tâche facile… Et que ça doit prendre énormément de temps…

Ça n’est pas difficile : il suffit d’être assidu en veillant à récupérer systématiquement l’adresse email de vos locataires.

Vous verrez qu’au bout de quelques mois vous vous serez déjà constitué une liste intéressante.

Pour ce faire, il vous suffit simplement de proposer à vos locataires de les inscrire à votre newsletter pour qu’ils puissent recevoir de temps en temps des anecdotes intéressantes sur la région.

Et le must, ça reste de leur proposer ceci dès le début du séjour. Car c’est d’autant plus justifié qu’ils pourraient avoir besoin d’informations supplémentaires durant leurs vacances dans la région.

Pour faire croître votre liste plus rapidement, ajoutez-y vos anciens locataires en leur envoyant au préalable un email pour leur demander leur autorisation d’être inscrits à votre newsletter.
Mais ce n’est pas tout…

Vous allez aussi récupérer les adresses email des vacanciers qui visitent votre site web personnel. Ou plus généralement ceux qui vous posent des questions via le formulaire de demande de renseignements.

Construire votre mailing list vous semblera peut-être laborieux au début, mais faites-moi confiance :

C’est l’une des meilleures décisions que vous puissiez prendre dans votre business de loueur en saisonnier.

La quasi totalité des propriétaires qui ont fait le pas vous le diront : dès le moment où ils se sont mis à construire une liste de locataires fidèles, ils ont commencé à observer des réservations à répétition.
Et automatiquement à générer bien plus de revenus.

Et chacun d’entre eux regrette de ne pas avoir commencé plus tôt.

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top