Jouez-vous à la roulette russe avec les sites d’annonces ?

risques liés aux sites d'annoncesLisez bien ce qui suit :

Si en tant que loueur en saisonnier, vous utilisez comme seul moyen de communication les sites d’annonces, vous exposez votre location saisonnière aux aléas du hasard, au bon vouloir des actionnaires qui détiennent les compagnies de sites d’annonces, et dans le pire des cas à une faillite totale.

Vous allez comprendre pourquoi un peu plus bas…

Avec la plupart des sites d’annonces, vous êtes obligé de vous connecter à l’interface du site pour consulter et traiter vos demandes de réservation, les questions des potentiels locataires, etc…

Et vous ne pouvez recourir à aucun mode de communication externe (email, téléphone…) pour communiquer avec vos locataires potentiels.

Or…

VOUS devez avoir le contrôle sur ce qui fait le succès de votre location saisonnière

Vous devez, indépendamment d’un quelconque site d’annonces, pouvoir contacter vos locataires comme bon vous semble.

Avec le système mis en place par la plupart des sites d’annonces, c’est impossible. On s’y sent comme prisonnier. Esclave et extrêmement dépendant.

Que se passe-t-il si le site d’annonce décide un beau jour de vous dégager ou de fermer ses portes ?

Ce sera fini pour votre location. Car il aura gardé tous les contacts des locataires qui auront déjà réservé chez vous.

Tout l’argent que vous aurez dépensé pour vous maintenir visible aura été investi pour rien.

Bref, avec les sites d’annonces, vous jouez à la roulette russe. Vous n’avez pas le contrôle.

Mais on ne peut pas vraiment leur en vouloir :

Ils ont trouvé un filon, un marché porteur (les propriétaires et agents immobiliers qui se fichent complètement de développer un marketing dont ils ont le contrôle). Et en profitent en se servant une commission sur chaque réservation.

Après tout, ces propriétaires et agents immobiliers sont coupables de leur flemmardise…

Et comme vous vous en doutez…

…le fait de restreindre toutes les communications extérieures avec les locataires potentiels (c’est-à-dire les communications externes à leur site web) leur permet de garantir leur système de commissions.

Car vous êtes obligé de payer à chaque fois.

taux de commission qui augmentent

Vous ne pouvez pas vous en sortir en communiquant par vos propres moyens. Car le site d’annonces garde toutes ces précieuses données pour lui.

Par exemple, vous ne pouvez ni mettre une adresse email dans un message destiné à l’internaute. Vous ne pouvez pas renvoyer le locataire potentiel vers une autre de vos offres susceptible de l’intéresser. Vous ne pouvez même pas lui envoyer un lien vers votre site web personnel…

Ça fait peur.

Que se passe-t-il si les sites d’annonces décident d’augmenter les taux de commission ?

Que se passe-t-il s’ils ne me donnent jamais l’adresse email du locataire, même après qu’il soit resté à la location ?

Que se passe-t-il s’ils décident d’augmenter les prix à payer pour être davantage visible ?

Et pire, que se passe-t-il s’ils ferment leur porte ou font faillite ?

Vous ne pouvez rien dire. C’est eux qui décident. Sauf si vous avez pris le temps de bâtir une stratégie marketing solide. Et que vous n’avez pas mis tous vos oeufs dans le même panier.

Tous les loueurs qui se plaignent des aléas de la politique des sites d’annonces peuvent soit développer de leur côté le marketing de leur location de vacances, soit en subir les conséquences. C’est aussi simple que ça.

Si vous n’avez ni votre propre site web pour votre location, ni votre propre blog, que vous ne prenez pas le temps de rester en contact avec vos anciens locataires, que vous ne mettez pas en place une stratégie d’email marketing…

Si vous ne faites rien de tout ceci, vous jouez à la roulette russe.

Et on sait tous ce qui peut se passer.

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top