Gestion de location saisonnière : ne faites pas les choses à moitié

gestion de location saisonnièreQuand il s’agit de gérer sa location saisonnière, il ne faut pas faire les choses à moitié.

Dans les lignes qui suivent, je vais vous parler d’une erreur commune à beaucoup de loueurs en saisonnier.

Commettre cette erreur revient à vous tirer une balle dans le pied.

Mais pire : elle peut revenir à vous tirer une balle dans le pied alors que vous aviez tout bien fait jusqu’alors.

C’est comme si lors d’un 100 mètres aux J.O, 5 mètres avant la ligne d’arrivée vous tombiez volontairement par terre, laissant tous les autres passer devant vous…

Peut-être qu’aujourd’hui vous arrivez à avoir des locataires qui portent un certain intérêt à votre location de vacances.

Peut-être que vous arrivez à avoir un nombre conséquent de réservations. Mais que vous trouvez que tous ces locataires ne reviennent pas assez souvent chez vous.

Vous avez l’impression que quelque chose ne s’est finalement pas passé comme ils l’espéraient.

Vous sentez que ça aurait pu être mieux. Qu’il s’est passé quelque chose qui a froissé vos locataires au cours du séjour. Et créé une déception.

Si c’est votre cas, vous n’êtes pas un cas isolé. Beaucoup de loueurs en saisonnier ont (ou ont déjà eu) cette impression.

Et en général, c’est parce qu’ils font les choses à moitié.

Avez-vous déjà commis cette erreur avec vos locataires :

Il n’y a pas si longtemps, un ami est allé passer une semaine en vacances en Provence avec sa famille. Il avait loué une belle maison à la semaine.

Tout s’était bien passé. L’endroit était nickel.

C’est au moment du départ que les choses se sont gâtées… quand le propriétaire leur a rappelé qu’ils étaient tenus de laver la literie avant leur départ.

Je me mets à leur place, et ça la fout mal.

Ça casse tout

Les gens viennent passer une semaine de vacances tranquille et à la fin on casse tout en leur demandant de faire une corvée.

Justement le genre de trucs qui leur rappellent leur ennui du quotidien.

Pas top comme dernière impression. Ça ne donne pas vraiment envie de revenir passer une semaine dans cette location de vacances.

gestion de location immobilière

Ce n’est pas avec le sourire que vos locataires le prendront s’ils apprennent qu’ils doivent faire des corvées qu’ils ne pensaient pas avoir à faire…

Les locataires payent pour un service qui leur permet de passer une semaine tranquille, sans se soucier de tous ces trucs un peu chiants qu’ils ont à faire en temps normal.

Vous avez un job à faire. Ne leur demandez pas de vous aider à faire votre job. Car justement ils vous payent pour que vous fassiez ce job !

C’est comme si vous alliez au restaurant et que le cuisinier vous demandait de surveiller la cuisson du plat. Ou bien que le serveur vous demandait de l’aider à mettre la table ou à débarrasser.

Donc ne commettez pas l’erreur de demander des services pénibles à vos locataires.

Ne faites pas les choses à moitié

Si vous voulez sortir du lot avec votre location saisonnière, soyez pro. Soyez irréprochable envers vos clients.

Ils doivent en avoir pour leur argent. C’est la moindre des choses.

Vos locataires ne devraient pas avoir à faire autre chose que de profiter pleinement de leur séjour sans se soucier de tâches qui vous incombent.

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top