Comment rendre votre location de vacances MÉMORABLE

J’écris cet article depuis Moscou, où je suis actuellement en vacances chez des amis russes.

Ici il fait encore froid, le printemps tarde à arriver, et comme en France, il y a un vent assez fort.

Il fait autour de zéro degré, et même pour ici c’est un peu froid pour un début d’avril. Il s’est même remis à neiger avant-hier. Mais bon, c’est toujours mieux que le -20 ou -30 qu’on peut rencontrer en hiver !

Photo prise le 31 mars, à 50 km à l'est de Moscou

Photo prise le 31 mars, à 50 km à l’est de Moscou

Dimanche dernier, j’ai visité un des musées du Kremlin : le Palais des Armures. On y trouve armes, armures, bijoux, costumes, couronnes, œufs de Fabergé…

Vous vous demandez probablement quel est le rapport avec la location saisonnière

Vous allez comprendre un peu plus bas.

À l’entrée du musée, on nous proposait gratuitement des audioguides. J’ai hésité à en prendre un pour visiter le musée.

Il vous est sûrement déjà arrivé de vous retrouver dans ce genre de situation : vous hésitez entre passer la visite tranquille par vous-même à regarder les objets exposés, sans rien avoir dans les oreilles pour vous embêter… Ou bien à prendre un audioguide pour pouvoir en savoir un peu plus, même si c’est plus contraignant.

Au début, je me suis dit que je n’allais pas prendre l’audioguide. Puis finalement, j’ai changé d’avis en me disant que ce serait dommage de passer à côté, alors je l’ai pris. Et je n’ai pas été déçu.

La voix de l’appareil me guidait à travers les différentes vitrines, en me racontant les histoires de certains des objets exposés.

Et dès les premières minutes de la visite, j’ai su que j’avais fait le bon choix. J’ai su que j’avais bien fait de prendre cet appareil.

Pourquoi ? Parce que d’un coup les objets avaient une histoire.

Ils se mettaient à vivre dans mon imagination. Ce que racontait la voix de l’audioguide me permettait d’imaginer l’univers qui entourait ces objets.

Ça leur donnait une âme. Ce qui n’aurait pas été le cas si je n’avais pas pris l’audioguide et si j’avais parcouru tout le musée par moi-même en lisant simplement les brèves annotations attachées à chaque vitrine (ce qui avouons-le devient vite lassant).

musee-moscou

Quand on nous raconte l’histoire des objets qu’on a en face de nous, ils se mettent à vivre dans notre esprit. On les imagine en action, à leur époque

C’est bien plus intéressant, fascinant et captivant que de contempler l’objet sans quasiment rien connaître à son sujet.

Et pour votre location saisonnière, ça fonctionne de la même façon

Pour faire rêver les locataires potentiels, vous allez aussi leur raconter une histoire.

Une histoire autour de votre location. Une histoire qui suscite leur imagination. Qui donne une âme à votre propriété.

Car au final, un site d’annonces sur lequel sont exposées des centaines de propriétés, c’est comme un musée.

Si les locations exposées n’ont pas d’histoire, elles ne suscitent pas vraiment l’engouement.

Un objet qui a une histoire devient vivant. Il devient tout de suite plus intéressant. Il devient mémorable.

Et pour votre location saisonnière c’est la même chose : si vous voulez qu’elle devienne mémorable, vous allez raconter une histoire, son histoire. En répondant par exemple à des questions comme :

Comment en avez-vous fait l’acquisition ? (Est-ce l’héritage de votre arrière grand-mère ? Est-ce que vous l’avez acheté en raison de votre amour pour la région ? Pour sa vue magnifique et son cadre unique ?)

Quand l’avez-vous acquise ? Avez-vous passé autrefois des vacances en famille dans cette propriété, en êtes tombé amoureux et avez décidé de la racheter ?

Si vous l’avez rénovée, comment ça s’est passé ? Des anecdotes particulières ?

Y-a-t-il une personnalité particulière qui a vécu ici autrefois ? (ça peut être simplement un artisan qui avant s’en servait comme atelier)

– Etc…

Raconter une histoire autour de votre location, ça permet de la faire sortir du lot instantanément.

Vous pouvez raconter une courte histoire dès le début de votre annonce (qui ici devra être relativement courte, 2-3 phrases, car l’internaute doit pouvoir comprendre l’essentiel rapidement).

Vous pouvez placer une histoire plus longue dans la partie « À propos du propriétaire » en bas de l’annonce, ou dans une partie similaire.

Et bien sûr sur votre site web personnel.

Et pour rendre vos locations saisonnières mémorable, ça ne s’arrête pas aux sites d’annonces, bien évidemment :

Vous devez faire en sorte de partager des anecdotes avec vos locataires pendant leur séjour chez vous. En particulier à leur arrivée, quand vous leur faites visiter les lieux.

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top