3 choses que seuls les loueurs en saisonnier débutants font :

Je suis actuellement en vacances en Égypte, à Sharm El Sheikh, une ville touristique au bord de la mer Rouge.

Comme vous pouvez vous en douter, le temps y est magnifique et la température relativement élevée : 30 degrés.  (c’est la période où il faut y aller, car en été à 45 degrés c’est autre chose).

egypte tourisme

Quand on débute dans la location saisonnière, il est facile de tomber dans certains écueils.

Soit par flemme, soit par contentement, soit par impatience…

Le fait est que ces erreurs peuvent vous empêcher de progresser et de vraiment faire décoller votre activité.

Peut-être que comme beaucoup, vous commettez vous aussi une ou plusieurs de ces erreurs… De manière consciente ou inconsciente…

Et c’est normal. Tout le monde tombe dans le piège. Tout le monde passe par là.

C’est la raison pour laquelle peu de propriétaires parviennent à générer des revenus indécents grâce à leur location saisonnière.

C’est ce qui différencie les locations médiocres – les locations qui ne dépassent pas la moyenne – des locations qui cartonnent et génèrent des revenus qui sortent de l’ordinaire.

Ces 3 choses que seuls les propriétaires qui débutent dans la location saisonnière font, les voici :

1. Être satisfait de résultats moyens…

…Et se conforter dans ce qu’on a.
Et rester dans sa zone de confort.

Quand on prend de la vitesse avec notre location saisonnière, il devient facile de se satisfaire de ce qu’on a, d’être content de ses résultats… Et de s’arrêter là.
D’arrêter d’innover.

Par exemple d’être totalement satisfait par la quantité de messages qu’on reçoit de la part de locataires potentiels.

Ou d’être totalement satisfait par les revenus que génère notre location de vacances.

Puis de s’arrêter là. De se dire que la partie est finie et qu’on a gagné.

Sauf que la partie n’est jamais finie. Et qu’on peut toujours aller plus loin.

Par exemple en trouvant des moyens de louer plus cher. Ou en trouvant des moyens d’améliorer son taux d’occupation. Ou bien en fidélisant davantage ses locataires.

On peut toujours mieux faire.

Et c’est ce désir de vous surpasser qui vous fera avancer, vous permettant d’obtenir des résultats que jamais vous n’auriez crus possible auparavant.

2. Accepter les éternels indécis…

Il nous arrive tous d’avoir des périodes plutôt creuses, des périodes où il est difficile de remplir notre planning.

Et la plus grosse erreur que vous pourriez commettre au cours de ce genre de périodes, c’est de vous sentir désespéré au point d’accepter des gens qui rechignent sur les prix et trouvent toujours quelque chose à redire sur votre propriété.

Et bien souvent, ce genre de clients vous apporteront bien des soucis. Des soucis qui ne valent pas les quelques euros qu’ils vous rapporteront.

3. Croire que tout le monde adore votre location…

Quand on débute dans la location saisonnière, on a tendance à être persuadé d’avoir la meilleure propriété, d’être le meilleur hôte que des locataires puissent rencontrer, et qu’on va offrir une expérience vraiment hors du commun à nos locataires.

Ça peut être vrai. Sauf que ces caractéristiques seules ne suffisent pas pour générer des revenus vraiment intéressants.

Le fait est que très peu de gens adorent votre location avant d’y avoir effectivement séjourné. C’est comme ça.

Ces erreurs, elles ne sont pas dramatiques.

Elles sont même un passage obligé pour beaucoup.

Car on ne peut pas débuter sans commettre d’erreurs. Les erreurs sont nécessaires pour innover. Elles sont nécessaires pour trouver la bonne direction dans laquelle avancer.

Chacun apprend petit à petit, au fil du temps et au fil des expériences.

Le tout est de ne jamais rien prendre pour acquis. Et de toujours essayer de faire mieux.

À force de persévérance on obtient des résultats qui peuvent paraître extraordinaires.

Extraordinaires car peu de loueurs en saisonnier décident vraiment de tenter toujours de nouvelles choses. Et d’innover constamment.

Bien...

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une série de stratégies et de techniques pour attirer de nombreux locataires potentiels vers votre offre de location de vacances…

Dont une proportion non négligeable se transformera en locataires qui viendront effectivement séjourner chez vous, et contribuer à remplir votre planning et doper vos revenus.

Ces nouvelles méthodes d’acquisition de locataires vont vous permettre de toucher de nombreux locataires potentiels souvent laissés de côté (et qui pourtant représentent une part considérable des touristes et vacanciers désireux de trouver un logement pour leur séjour).

Les façons de faire qu’on va voir ensemble ici vont vous permettre de générer de nombreuses réservations supplémentaires.

Et elles vous seront utiles même dans le cas où vous remplissez déjà votre planning.

Car vous allez pouvoir apprendre à exploiter de nouvelles sources d’acquisition de locataires et ainsi de sécuriser votre activité sur le long terme (très utile dans le cas où l’une de vos sources actuelles deviendrait défaillante, comme un site d’annonces qui ferait faillite ou qui déclasserait votre annonce).

Et si à l’heure actuelle vous avez du mal à trouver davantage de locataires et à faire croître votre activité de loueur en saisonnier, ces façons de faire devraient justement vous intéresser.

Car vous allez exploiter des canaux d’acquisition de locataires que quasiment aucun loueur en saisonnier n’exploite.

Et s’ils ne les exploitent pas, ce n’est pas parce qu’ils les considèrent comme peu profitables, c’est surtout parce qu’ils ne les connaissent pas.
Ou alors parce qu’ils en ignorent le potentiel.

Je ne vous en dis pas plus ici, et je vous laisser aller découvrir tout ça ici :
=> Trouver des locataires À LA PELLE : stratégies et techniques OUBLIÉES

Axel

Top